L’esprit et l’importance du Chapitre General de 2016

Le 28e Chapitre est celui de l’espérance et de la joie. En 2010, les capitulants sont arrivés avec beaucoup d’inquiétudes et de questionnement sur l’avenir de la Société. La Société avait plongé dans une sorte de dépression depuis qu’un des chapitres nous avait injectés une « crise d’identité ». On se cherchait alors une identité et une mission quelconque.  On était préoccupé à maintenir, protéger, défendre l’héritage missionnaire particulier que nous avions, en pensant que cela était notre seule force, notre identité. Six ans après, les capitulants débarqueront à Rome avec le sourire aux lèvres, des valises et des têtes  pleines de projets missionnaires.  La Société a conquis des certitudes. Nous sommes projetés dans l’avenir.  Le Chapitre aura la tâche de coordonner le grand élan missionnaire qui se fait sentir, et de consolider nos  acquis.

Nous avons a finalement découvert que nous avons une identité clairement définie dans nos constitutions. On a surtout compris que nous n’avions pas une mission mais que nous collaborons à la Missio Dei Ad et Inter Gentes (Mission de Dieu pour et avec les peuples).  On intègre mieux nos priorités pastorales de JPIC et Rencontre et Dialogue dans nos choix d’activités missionnaires.  Nos communautés sont de plus en plus réelles et fortes.  Le succès des vocations en Afrique et en Asie nous plonge dans l’avenir. Les finances sont organisées dans un système de solidarité bénéficiant tout le monde.  Bien que nous jouissions d’une sécurité financière nous nous sommes lancés dans des projets générateurs de revenus.  Il faut y lire plutôt une dynamique de l’espérance, l’audace de se projeter dans l’avenir. 

On fait de plus en plus confiance aux nouveaux leaders de la Société malgré leur connaissance limitée des rouages de gouvernement de la Société.  La transition est tout de même en marche. La collaboration entre les supérieurs majeurs n’a jamais été aussi fréquente, ouverte, et fraternelle, grâce aux moyens de communication moderne.  On peut suivre «en direct» les rencontres de notre G14 (Conseil General avec les Provinciaux). On peut accompagner le Supérieur General dans ses safaris missionnaires.  C’est l’image de notre Société en marche, une marche unifiée et unifiant qu’un pneu (un confrère) crevé ne peut entraver.

Il y a un sens de plus en plus fort d’être « Une Société ».  Nous ne sommes pas une fédération  de Provinces.  Nous sommes « Une » Société, avec une mission unique.  Ce chapitre devient extrêmement important car sa mission sera de maintenir, promouvoir, et fortifier ce sens de plus en plus grandissant d’unité et de solidarité.  On retrouve avec joie notre spiritualité lavigerienne d’inspiration paulienne du « esprit de corps ».  Cette conscience, nous la devons aussi aux moyens de communication moderne qui nous rapprochent et nous font partager nos expériences missionnaires à des milliers de kilomètres les uns des autres.  Qui ne s’est pas exclamé avec un sourire en voyant les photos des confrères âgés sur le net : « Tiens ça c’est le Père Umwana wa Mungu ! », confrère qui a laissé des marques indélébiles dans les cœurs des gens.

Le chapitre de 2016 s’ouvrira dans une nouvelle maison généralice certainement agréable et qui inspirera l’espérance. Les provinces d’Europe et d’Amériques qu’on considérait nos riches mères ménopausées sont redevenues missionnaires et fertiles avec des projets missionnaires viables auxquels participent des jeunes confrères et des stagiaires. Le cri des provinces mères a été prophétique.  Il ne s’agissait pas d’un cri pour la survie. C’est un cri qui a lancé courageusement toute la Société dans une dynamique missionnaire. 

Le 28e Chapitre aura la lourde tâche de lancer toute la Société dans le futur. Nous sommes sortis d’une logique de la maintenance, protection et conservation. Nous sommes pleins de projets missionnaires ! L’importance de ce chapitre est de canaliser ce grand élan missionnaire que nous ressentons. Le projet missionnaire du pape François, une église en sortie qui ne se préoccupe plus de la maintenance de ses structures organisationnelles, sera certainement notre inspiration. On se plaisait bien dans la vocation de « bon pasteur », nous retrouvons notre vocation missionnaire lavigerienne de « semeurs » à la rencontre de l’Homme de toutes cultures et de toutes religions, en particulier des musulmans avec lesquelles nous avons une solidarité infaillible.

Toutes nos maisons, toutes nos communautés, même celles qui s’appelaient «résidence», « maison de repos », « maison de retraite » s’ouvrent pour être missionnaires. Des projets, nous en avons ! Maintenant il faut les réaliser dans une marche unifiée. L’importance de ce chapitre sera d’intégrer tous les projets missionnaires fragmentés et contextuels dans un rêve commun globale. Ce chapitre donnera le coup d’envoi de la préparation à la célébration des 150 ans de la Société. Nous ne chercherons pas par des colloques et conférences, des remerciements ou quelconque honneur et gloire. Les 150 ans au service de la Missio Dei Ad et Inter Gentes se célèbre par une grande animation missionnaire, un grand élan missionnaire.  il s’agira pour nous d’animer toutes les communautés chrétiennes, groupes de chrétiens, dans tous les continents sur la Missio Dei Ad et Inter Gentes.   Le but de cette animation sera de «animer», c’est-á-dire donner de l’âme, du mouvement, de la vie, rendre plus vivantes et missionnaires toutes les communautés chrétiennes !

L’Esprit nous surprendra peut-être en nous envoyant au large, «avance au large, jetez vos filets pour la pêche» (Luc5, 4). Nos ancêtres l’ont fait au prix de leur sang et de leur vie.  Nous continuons de faire tout en chantant, «Partir au grand large quelqu’un nous attend, briser les amarres, aller droit devant, malgré les orages, la pluie et les vents, partir au grand large, quelqu’un nous attend.» (Jean Claude Gianadda) Rome va vibrer aux pas de missionnaires d’Afrique pleins de vie, d’espérance et d’audace.

Moussa Serge Traore

[964 mots]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: