La guerre de religion a-t-elle commencé ?

Une réponse à l’article de T. Desjardins sur la guerre de religion

La guerre de religion a-t-elle commencé ?

La guerre de religion a-t-elle commencé ? Il serait grand temps que nous nous apercevions -enfin- qu’une nouvelle guerre de religion a éclaté et, cette fois, à l’échelle planétaire. Les Islamistes massacrent les chrétiens en Egypte, en Irak, aux Philippines, en Indonésie, au Pakistan, au Nigéria, un peu partout. Malraux avait dit : « Le XXIème siècle sera religieux ou il ne sera pas ».

T. Desjardins étant un français cultivé je suppose qu’il sait ce que l’expression « guerre de religion » évoque. Et s’il parle de « nouvelle » guerre de religion il fait certainement référence aux guerres de religion que la France a connue. Guerres de religion en France fait référence à une série de 8 guerres entre Catholiques et Protestants (Huguenots) de 1562 à 1787. Des conflits entre catholiques et protestants ont toujours existés depuis le début de la Réforme et ces conflits «individuels » existent toujours. Mais l’expression « guerre de religion » n’est pas une question de sentiments de haine ou d’hostilités mutuels. Il s’agit de véritables guerres civiles menées au rythme de décrets ou édits politiques. Une « guerre de religion » aurait-elle donc lieu en France entre « catholiques » et « musulmans » ? Cette guerre va-t-elle déclencher une guerre civile en France ? Quelle autorité catholique appellerait à une guerre contre « l’envahisseur » musulmans islamistes ? Soyons réalistes. Apparemment T. Desjardins voit plutôt une nouvelle guerre de religion « cette fois à l’échelle planétaire ». S’il ne la voit pas en France pourquoi la verrait-il dans la planète? Les musulmans du monde entier s’organisent-ils pour faire la guerre aux catholiques du monde entier ? Quelle autorité politique planétaire proclamerait des édits ou décrets déclarant la guerre à l’autre ? si T. Desjardins est entrain de lancer un appel à une guerre de religion planétaire qu’il nous dise clairement l’autorité « chrétienne » qui devra déclarer cette guerre ? Pourquoi T. Desjardins ne se limite-t-il pas à la France ? C’est qu’il n’y a aucune menace de guerre de religion en France. Pourquoi cela devra alors exister à l’échelle planétaire ? qu’il récrive son article en se focalisant sur les relations entre musulmans et catholiques en France.

L’islam veut-il dominer le monde ?

On a bien l’impression que ce siècle qui commence va voir le déchaînement sans pitié d’un Islam renaissant, voulant dominer le monde

Comme religion biensûr que l’islam veut dominer le monde. Le Christianisme ne veut-il pas dominer le monde ? Le Christianisme et l’Islam sont des religions qui font du prosélytisme. Ils envoient des missionnaires partout pour avoir des adeptes. Ils veulent convertir les Hommes. Les européens se sont convertis au christianisme grâce aux missionnaires chrétiens. Les empereurs romains devenus chrétiens ont imposé le christianisme comme religion d’Etat et du coup ils ont interdit les autres cultes religieux. C’est le roi Théodose qui en 392 interdit toute forme de culte païen et impose le catholicisme à tout l’empire romain sous l’influence de l’évêque de Milan. D’accord, on nous dira que tout cela c’est l’histoire, c’est le passé. Aujourd’hui le Christianisme ne cherche plus à dominer le monde. Il cherche à dominer les cœurs parce que « dominer le monde » c’est politique. Dominer les cœurs c’est spirituel. Ah bon! L’islam ne chercherait pas aussi à dominer les cœurs des hommes de ce monde ? Croire à cela c’est ne voir que l’Islam comme force politique et non comme force spirituelle et morale. Heureusement que l’Eglise Catholique dans son enseignement officiel a reconnu les valeurs spirituelles de l’Islam. L’islam, pour la grande majorité de ses adeptes est d’abord une religion.

La civilisation chrétienne a-t-elle régné quelques siècles sur la planète ?

On a bien l’impression que ce siècle qui commence va voir le déchaînement sans pitié d’un Islam renaissant, voulant dominer le monde et faire payer à la civilisation chrétienne les quelques siècles pendant lesquels elle a régné sur la planète.

J’aimerais bien connaître ces siècles où la civilisation chrétienne a régné sur la planète. Il y a peut-être des siècles où les empires occidentaux Français, Anglais, Espagnol et Portugais ont occupé des terres dans les continents à coup de fusils. Leur présence physique armée est-elle un règne de la civilisation chrétienne ? Le règne planétaire de la civilisation chrétienne est une illusion pure et simple. Il y a encore des millions de personnes sur cette terre qui n’ont jamais entendu parler du christianisme, et même de Jésus. Ils ne refusent pas d’être chrétiens ils n’ont simplement pas encore entendu parler de lui. Il y a encore des millions de gens sur cette terre qui dans leurs villages ne savent même pas ce qu’il y a à 50 Km de leur habitation. La civilisation chrétienne n’a jamais régné sur la planète. Elle a régné en Europe et en Amérique et en Afrique du Nord mais elle n’a jamais régné sur la planète. T. Desjardins donne au Christianisme un faux triomphalisme. La présence des chrétiens dans certaines parties de la planète ne signifie même pas que la civilisation chrétienne aurait régné. La civilisation chrétienne n’a jamais régné en Asie et en Afrique Sub-saharienne. La France a régné sur certains territoires avec son fusil mais pas avec sa civilisation.

Les musulmans ont-ils la haine du chrétien ?

Cette haine du chrétien dépasse de beaucoup tous les problèmes de la foi. En s’attaquant aux églises, aux prêtres, aux religieuses, aux fidèles, les islamistes veulent abattre la civilisation occidentale, la démocratie, le capitalisme, ce qu’ils appellent le « néo-colonialisme », la parité hommes-femmes, les Droits de l’Homme, le progrès tel que nous le concevons.

Je ne crois pas que l’islam appelle à la haine du chrétien. Les textes sacrés musulmans témoignent d’un contact remarquable avec les chrétiens. Qu’il y ait des musulmans qui haïssent des chrétiens on ne peut pas le nier. Comme aussi il y a des chrétiens qui haïssent des musulmans. Chacun a ses raisons. Qu’il y ait eu des conflits entre chrétiens et musulmans on ne peut pas le nier. Mais les groupes islamistes ne sont pas des groupes nés de la haine du chrétien. Ils ne sont pas violents parce qu’ils ont une « haine » du chrétien. T. Desjardins ne va pas nous convaincre de la nécessité d’une nouvelle croisade en nous faisant croire que les musulmans ont de la haine pour les chrétiens. Nous ne pouvons pas nier que des chrétiens soient tués par des musulmans. et que des chrétiens aient tué des musulmans! Ces assassinats ne sont pas toujours le fait de haine.

Les groupes islamistes sont un mouvement à l’intérieur de la communauté musulmane qui ne date pas d’aujourd’hui. Ils sont les fruits des luttes internes dans la communauté musulmane pour le pouvoir. Les victimes de ces islamistes sont avant tout les musulmans eux-mêmes. Les califes musulmans assassinés ne l’ont pas été par des chrétiens mais par des musulmans eux-mêmes. Les islamistes musulmans veulent le pouvoir. Leur lutte est essentiellement le pouvoir. Dans quel pays ont-ils le pouvoir ? Dans quels pays luttent-ils pour le pouvoir ? Certainement pas en France ? Ils sont dans les pays où la majorité de la population est musulmane ? Les attaques contre les chrétiens ne sont que des « coups médiatiques ». Combien parmi les occidentaux tués sont chrétiens ? Le sont-ils parce qu’ils s’appellent Pierre, Paul… Combien de musulmans eux-mêmes sont tués tous les jours par les islamistes ?

L’islam comme remplacement?

Le XXème siècle a été marqué par l’affrontement est-ouest, le bloc communiste contre les pays « libres ». Marx, Lénine et Staline se sont effondrés d’eux-mêmes sous les incohérences, bien souvent monstrueuses, de leur idéologie. Mais ils ont aussitôt été remplacés par Allah et son Prophète. Le Coran a pris la place du Communisme, le drapeau vert de l’Islam celle du drapeau rouge, les imams prédicateurs des mosquées celle des commissaires politiques. Le XXIème siècle sera une guerre sans merci car les foules immenses du Tiers-monde islamisé (et des banlieues de nos grandes métropoles) sont autrement plus dangereuses que ne l’ont jamais été les chars du Pacte de Varsovie.

Ce n’est pas la faute de l’islam si des occidentaux, aux racines chrétiennes, deviennent musulmans ou bouddhistes, ou même ne croient plus en Dieu. Une nouvelle religion adoptée librement ne remplace jamais celle qui était là. la vérité est qu’une nouvelle religion comble un vide. Le Communisme s’est effondré et a laissé un vide. Le Christianisme s’effondre dans la vie des occidentaux et laisse un vide. Allah et Muhammad n’ont pas remplacés les héros anciens… ils ont comblés le vide. Le Coran n’a pas pris la place de… il a répondu au vide. Affrontons cette vérité. Il y a “guerre sans merci” quand deux forces s’affrontent. L’Islam n’affronte rien, aucune force, rien que le vide spirituel de l’Homme occidental. Les islamistes eux affrontent un système politique. Ces foules immenses islamisées ne sont en rien une menace. Ce ne sont pas des anciens chrétiens convertis à l’islam de force. Ils ont connu l’Islam avant même d’entendre parler du christianisme. Dans bien d’endroit les missionnaires chrétiens ont trouvé l’islam bien établit. Et ce sont eux qui ont mené parfois “une guerre sans merci à l’islam”. L’islam fait partie de l’identité de ces populations. Ils ne se posent pas les questions existentielles et philosophiques identitaires que les occidentaux se posent. Ces peuples n’ont pas de crise identitaire. Le vrai danger est la condition psychologique et sociale de l’Homme occidental aujourd’hui, en quête d’une identité claire.

La question des coptes chrétiens et chrétiens orientaux

Nous pleurons, avec nos larmes de crocodiles habituelles, les coptes massacrés à Alexandrie et les chrétiens assassinés à Bagdad. Mais nous restons les bras ballants. Il faut bien dire qu’on voit mal ce que nous pourrions faire.

Je demanderai à T. Desjardins de lire davantage l’histoire des chrétiens orientaux et de leurs relations avec l’Eglise Catholique Romaine. Les persécutions actuelles ne peuvent pas nous faire oublier les millions de chrétiens orientaux tués par les chrétiens occidentaux. Ils ont souffert pendant des siècles des empereurs chrétiens, du césar-papisme. Chrétiens occidentaux et orientaux se sont exclus mutuellement. Les califes musulmans ont parfois étaient des sauveurs pour les chrétiens orientaux qui étaient libérés du joug des empereurs chrétiens et des évêques de Rome. Les chrétiens d’orient demanderaient de l’aide aux pays occidentaux « laïcs » mais ils ne demandent pas de l’aide aux chrétiens catholiques occidentaux romains. Même les croisades étaient une occasion pour les évêques de Rome d’imposer leur domination sur les églises d’orient. Une des croisades n’a jamais atteint la terre sainte. elle s’est contentée de massacrer des chrétiens d’orient. Il ne s’agissait pas de libérer seulement les chrétiens du joug des musulmans. Il s’agissait aussi de dominer ces chrétiens orientaux pour en faire de « vrais chrétiens ». Nous avons fait un grand pas dans la réconciliation entre les églises occidentales et orientales à partir de Paul VI mais le poids de l’histoire demeure. Et la méfiance demeure. Combien de chrétiens catholiques reconnaissent les chrétiens orientaux comme vrais chrétiens ? combien admirent même leurs traditions ? très très peu ! Si les coptes chrétiens d’Egypte étaient aussi persécutés pourquoi des coptes seraient-ils dans le gouvernement égyptien et à des postes clé. Boutros Ghali est bien un chrétien copte!

Le dialogue islamo-chrétien

Mais, en tous les cas, ne continuons pas à nous boucher les yeux, à parler de «l’amitié islamo-chrétienne », d’un « Islam à l’occidentale», de « la cohabitation harmonieuse des trois monothéismes ».

Le dialogue islamo-chrétienne est la voie. Beaucoup pensent que c’est les chrétiens qui prennent l’initiative du dialogue pendant ce temps les musulmans eux cherchent à se faire la guerre. Les musulmans ont initié le dialogue islamo-chrétien. L’islamisme, les groupes islamistes, sont une partie de l’islam mais ils ne sont pas l’islam. Ils sont importants. Leur premier but est le pouvoir politique. Encore une fois soyons réalistes. L’histoire des relations officielles entre chrétiens et musulmans n’a pas été toujours celle de guerre. La tradition musulmane relate des rencontres entre chrétiens et musulmans remarquables. Même le prophète Muhammad a bénéficié de l’assistance spirituelle de Waraqa, un chrétien, cousin de sa femme. La sunna a des textes fantastiques de rencontres pacifiques entre chrétiens et musulmans. Pendant le temps des califes abbasides à Bagdad, pendant 500 ans, en Irak, nous avons des textes qui témoignent d’un dialogue intellectuel profond entre musulmans et chrétiens. Ce sont ces musulmans et chrétiens intellectuels qui ont fait ensemble la civilisation de l’époque. Le grand philosophe musulman Al Fârâbî a eu 4 maîtres philosophes chrétiens nestoriens. Tous les grands intellectuels musulmans ont rencontré paisiblement des chrétiens intellectuels et ils ont travaillé ensemble. Des intellectuels chrétiens ont maitrisé la langue arabe et l’ont même enseigné aux musulmans. Certains ont recopié à la main le Coran. Un échange intellectuel et culturel remarquable eut lieu. C’est ce qu’il nous faut aujourd’hui: un vrai échange culturel et non la domination d’une civilisation sur l’autre. Ça ne sert à rien pour l’occident d’affirmer ou de protéger son identité chrétienne et de chercher à l’imposer à tout venu. Il s’agit de travailler ensemble pour qu’une civilisation nouvelle émerge de la rencontre des peuples différents. Le dialogue interculturel, interreligieux est essentiel. Nous devons retrouver ce temps là où chrétiens et musulmans ont collaboré pour l’émergence d’une nouvelle civilisation où tout le monde se sent chez soi.

Il faut faire la paix

Il ne faut jamais tenter de pactiser avec ceux qui vous ont déclaré la guerre.

Je suis d’accord que pactiser, s’entendre à partir d’arrangement compromettant n’est pas la voie. Mais l’islam n’a pas déclaré la guerre au Christianisme. Beaucoup de musulmans, beaucoup de leaders religieux musulmans, comme le roi de Jordanie, promeuvent des relations fraternelles entre chrétiens et musulmans. Aucune autorité représentative de l’islam n’a déclaré la guerre officiellement au Christianisme. Dans des endroits dans le monde, en Afrique Sub-Saharienne notamment, l’islam s’est installé avant l’arrivée du christianisme. Des musulmans se convertissent au christianisme avec tous les drames sociaux et familiaux que cela peut comporter. Aucune autorité islamique n’a pour autant déclaré la guerre au Christianisme. La vérité est que là où il y a des guerres il y a une question de pouvoir économique. A ma connaissance aucune autorité musulmane en France n’a déclaré la guerre à la France. Si T. Desjardins et des chrétiens se sentent menacés le mal est à chercher au fond d’eux-mêmes dans le malaise religieux qu’ils ressentent, dans leur crise identitaire.

Non Monsieur, l’islam n’a pas déclaré de « guerre de religion ». Et si jamais le pape nous invitait, au nom de Dieu, à une guerre contre l’Islam je désobéirai.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: